Un Président de la République plus tard...

Publié le par Valentin

J'ai été trés silencieux pendant cette campagne présidentielle. Non pas qu'elle ne m'ait pas intéressé, bien au contraire, mais d'abord parce qu'ayant suivi à 90 % cette campagne sur le net , j'ai été, comme beaucoup, inondé d'infos, de rumeurs, d'intox, de démentis. A côté de tout cela, que dire de plus. Tout le monde y est allé de son commentaire, de son analyse, de son pronostic. J'ai moi aussi cedé à la tentation : au bout du compte, je ne crois pas m'être trompé énormément quand je vois où l'on en est. Mais là n'est pas le sujet.

Je dois vous avouer que si je suis également resté silencieux après le deuxième tour, c'est parce que j'étais tout autant médusé par les analyses de nos journalistes locaux. C'est certainement trés prétentieux de ma part de dire cela, mais oser écrire que les valentinois n'ont voté qu'à 51 % pour Sarkozy à cause de la politique municipale, je regrette, c'est ne rien comprendre à un scrutin tel que la Présidentielle. Et le pire, c'est que nos élus, de gauche comme de droite, y croit, les uns se voyant pousser des ailes et les autres déçus. 

A cause de tout cela, je n'ai pas eu envie d'écrire. A quoi bon ? Et pourtant, il y avait de la matière que ce soit sur le plan local et national. Je n'ai même pas eu envie d'écrire sur le dernier Conseil Municipal, qui, au vu du menu, aurait pu être passionant. Mais rien de tout cela. Une opposition réduite à 4, tirée, heureusement, à bout de bras par Gérard Bouchet.

Ces derniers jours, le landernau politique s'agite, se réveille. Arrivent les législatives. Elles m'inspirent et c'est tant mieux. 

Je vous dis donc à trés vite.

Commenter cet article

T. 01/08/2013 08:56


Journalistes locaux ?  Ceux du Dauphiné ont sorti ce genre d'inépties ?

Valentin 31/05/2007 23:39

Merci, mais vous allez peut-être le regretter ;-)

G. Bouchet 31/05/2007 15:33

Vous nous manquiez !