Le Monde : On n'a plus de pétrole mais on n'a plus d'idées

Publié le par Valentin

Le prix du pétrole flambe... Résultat : les compagnies pétrolières n'ont jamais annoncé de résultats financiers aussi élevés, les rentrées fiscales pour l'Etat sont en nette augmentation et notre portefeuille se vide un peu plus à chaque passage à la pompe !

Ce problème interesse t'il nos dirigeants ? Par leur silence, il faut croire que non. Pourtant, n'y a t'il pas d'idées pour enrayer le phénomène ?

Une chose est sure : le pétrole devient rare et est donc cher. Nous sommes sur une courbe des prix ascendante tandis que les ressources en pétrole s'amenuisent. De plus, la demande en or noire est toujours aussi forte, aux US et en Chine notamment. Il ne manque plus qu'un petit incident gépopolitique (en Iran, en irak, attentats ici ou là) et nous obtiendrons un cocktail qui ne fera qu'accelerer tout cela.

Pouvons nous continuer ainsi ? Pour ma part, je n'ai pas attendu des mesures gouvernementales. La seule solution que j'ai trouvé est de limiter mes déplacements en voiture, en prenant les transports en commun en ville, n'utilisant ma petite clio que pour les trajets plus longs, extra urbain. Et puis j'ai adapté ma vitesse : ce ne sont pas les radars automatiques qui me font rouler plus lentemet mais bel et bien le prix de l'essence. Aujourd'hui, je paye mon plein 45 € contre 34 € il y a 2 ans. Mais aujourd'hui, je fais 850 km avec un plein contre 700  il y a deux ans. C'est pour l'instant les seules solutions que j'ai trouvé à mon niveau. C'est peu mais c'est toujours ça. Et important psychologiquement...

Psychologiquement... C'est là dessus que le gouvernement devrait agir. Je ne demande pas une forte baisse de la fiscalité de l'essence car baisser de façon significative le prix de l'essence via la fiscalité nous deresponsabiliserait : ce n'est pas cher alors je m'en fous, je peux consommer autant que je veux. C'est exactement ce qui se passe aux US où le litre d'essence est à seulement 0,60 €. Ce prix n'encourage pas à la modération.

Ce que je demande, c'est simplement un geste afin de contenir le prix de l'essence et de ne pas le voir s'envoler à 1,50 € dans 6 mois.  Parce que voir les prix de l'essence grimpé agace et atteint le fameux moral des ménages, cher à l'INSEE. Il participe à la perte du pouvoir d'achat que nous ressentons quotidiennement. C'est surtout pour ces raisons là que le gouvernement doit agir.

Finalement, je ne vois qu'une seule chose de positive dans tout cela : nous prenons enfin conscience de la rareté du pétrole et nous oblige à changer nos gestes au quotidien et à reflechir sur d'autres alternatives que le pétrole ; même si en France, de par notre indépendance énergétique, seul le secteur des transports est principalement touché.

 

Commenter cet article