Valence : Intercommunalité, la réponse de la Bergère au Berger

Publié le par Valentin

Comme je vous le disais dans un précédent billet, l'intercommunalité a fait la une du dernier Conseil Municipal de Valence. Bizarrement, seul Bernard PIRAS, Sénateur-Maire PS de Bourg-lès-Valence, a réagi quelques jours plus tard aux propos tenus par Léna BALSAN. Deux hypothèses : soit les autres maires de l'agglomération se foutent de l'intercommunalité et n'ont pas souhaité prendre la balle au bond pour installer un vrai débat sur quelle intercommunalité à Valence soit Bernard PIRAS, maire de la 2ème commune la plus importante de l'agglomération, souhaite sortir de l'impasse dans laquelle l'agglomération s'est empetrée et prendre ainsi le bâton de Maréchal sur ce sujet, pour devenir incontournable dans le débat intercommunal et, qui sait, devenir un jour Président de la Communauté d'Agglomération... Ce serait pour lui une belle porte de sortie, tant son mandat à la tête de la Ville de Bourg-lés-Valence semble faire du surplace, la réelection de son équipe étant loin d'être acquise.

La réponse de Léna BALSAN ne s'est pas faite attendre, renvoyant Bernard PIRAS "dans ses 22". Le Maire de valence, d'habitude réservée et consensuelle, s'est montrée offensive dans sa réponse à M. le Sénateur-Maire. Le dialogue semble loin d'être ouvert : quand M. PIRAS défend une véritable intercommunalité avec le soutien logistique nécessaire, Mme le Maire lui répond oui mais "combien ça coute". Et elle rajoute : "pour quoi faire ?". On en revient donc à la même conclusion que mon précédent billet : tant que les maires ne se seront pas mis d'accord sur un projet d'ensemble pour l'agglomération, rien ne sert de se battre sur les moyens d'appliquer ce projet. En bref, le Pourquoi avant le Comment.

Publié dans Ma ville : Valence

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article